Nous vous proposons une nouvelle séquence pour les élèves de 2de sur L’Arabe du futur, la bande dessinée autobiographique de Riad Sattouf. Cette séquence s’inscrit dans l’objet d’étude portant sur la littérature d’idées et la presse, ici au XXIe siècle. L’activité s’intéresse à deux planches du premier tome de L’Arabe du futur (éditions Allary, 2014). L’objectif est d’analyser une représentation de la presse dans un genre de récit, une bande dessinée, qui utilise l’argumentation indirecte. Cette activité pourra être prolongée par la lecture cursive de l’ensemble du tome 1.

L’élève aura cherché en amont, de manière autonome, des éléments d’information sur la bande dessinée, sur la bibliographie de son auteur (Les cahiers d’Esther, Charlie Hebdo) et sur son parcours (école des Gobelins, collaboration avec Joann Sfar et la maison d’édition L’Association, spécialisation dans le sujet de l’enfance et de l’adolescence).

L’étude des planches permettra de mener la réflexion sur la représentation des médias dans la bande dessinée, sur la désinformation et sur le rôle des médias dans la mise en place du culte de la personnalité au sein des régimes totalitaires.

Les élèves mobiliseront cette étude pour rédiger un paragraphe de dissertation.

Pour télécharger vos fiches L’Arabe du futur, rendez-vous sur le site compagnon Passeurs de textes 2de.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

16.06.2020

Le programme national d’œuvres pour l’enseignement du français en classe de 1re paru au Bulletin officiel de l’Éducation nationale du 4 avril 2019 inscrivait notamment sous l’objet d’étude intitulé « La […]

Lire la suite
27.05.2020

S’il est une affaire qui fit couler beaucoup d’encre journalistique autant que littéraire, c’est l’affaire Dreyfus. Elle peut être au centre d’un cours sur la presse et la littérature d’idées […]

Lire la suite
14.05.2020

            La présence de la littérature sur Internet est bien souvent sous-estimée par les élèves, qui ne fréquentent guère, pour la plupart, les blogs ou les sites personnels d’écrivains, pourtant […]

Lire la suite