Le 23 juin 2017 ouvrait le nouveau Musée d’Arts de Nantes. Situé dans le bâtiment de l’ancien Musée des Beaux-Arts construit en 1893, le Musée d’Arts sort des murs du palais du XIXe siècle et se prolonge par le « Cube », 2 000 m2, dédié aux arts contemporains jusqu’à l’élégante Chapelle de l’Oratoire. D’un cadre immobile à un espace en mouvement, les arts, tous les arts, s’expriment à Nantes, débordant dans la rue pour contaminer la ville entière.

Fermé depuis plus de cinq années, le Musée des Beaux-Arts a opéré une véritable mutation : il ne s’agit pas d’une simple réouverture après rénovation, mais de la création d’un nouveau musée liant les œuvres patrimoniales aux aventures artistiques actuelles. Cette ouverture du musée s’inscrit dans la politique municipale de valorisation artistique de la ville. De passage à Nantes, la visite trouve sa place au cœur du parcours artistique estival : le Voyage à Nantes (le VAN) : https://www.levoyageanantes.fr/.

Le musée offre des espaces ouverts dans lesquels les œuvres ne semblent pas figées. En effet, l’exposition des collections permanentes suit un fil chronologique s’autorisant des incartades thématiques. Ainsi, jusqu’à l’été 2018, le musée nous interroge sur le thème de la représentation de la femme. Des œuvres de différents siècles sont exposées côte à côte : représentations de Vénus, de Vierge à l’Enfant ou portraits de femme… Le Portrait de Madame de Sennones d’Ingres voisine avec le crayonné effectué d’après photographie par James Tissot en 1899 et La belle Mauve de Martial Raysse (1962).

Des parcours originaux sont proposés par le musée (un parcours littéraire, un parcours nébuleux, un parcours héroïque…), mais il est agréable d’en inventer d’autres : sur le thème de la musique et des musiciens par exemple, ou de la mer.

Ne manquez pas les œuvres de George de La Tour, dont Le Vielleur, Les Cribleuses de blé de Gustave Courbet ou la salle Kandinsky.

Et pour terminer, prenez le temps de souffler au Café du musée, où le chef étoilé Éric Guérin officie.

Mon coup de cœur

Le patio qui s’ouvre sur les trois niveaux du musée accueille une installation temporaire d’un plasticien contemporain. Pour l’ouverture, carte blanche a été donnée à Susanna Fritscher qui y a composé De l’air, de la lumière et du temps. Le visiteur se promène dans un labyrinthe de cordes tendues qui vibrent dans l’air. Les salles des étages ouvrent sur le patio et les sons s’accrochant dans les cordes l’accompagnent durant toute sa visite du musée.

Pour les enseignants

Les enseignants nantais connaissaient la petite bibliothèque où l’on trouvait des fiches et des activités pédagogiques pour préparer l’étude des œuvres de la collection permanente. Le lieu existe toujours, mais est enrichi par des ressources numériques importantes et adaptées à tous les publics (de la maternelle à l’université).

Et si, de passage à Nantes, vous profitez de l’été pour découvrir le musée, vous retrouverez les documents pédagogiques sur l’application.

Ma visite – Musée d’Arts de Nantes

À télécharger gratuitement, l’application « Ma visite – Musée d’Arts de Nantes » s’utilise pendant la visite, avant et après. Y sont présentés les œuvres du musée et leur descriptif, mais aussi les installations temporaires, des informations sur l’architecture du bâtiment, des ressources pédagogiques (septembre), l’agenda des événements culturels du musée…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous aimerez aussi

01.09.2021

(POUR UNE LECTURE CURSIVE D’ANTOINE EMAZ APRÈS BAUDELAIRE)             Quelle lecture cursive proposer en parallèle de l’étude des Fleurs du Mal de Baudelaire, qui figure au programme des classes de …

Lire la suite
26.10.2020

On n’en finit pas de dire que notre langue française est belle et qu’il faut la préserver. Les publications sur le sujet fleurissent : on trouve ainsi un nouveau titre chez …

Lire la suite