Forcément plus succinct que dans ses précédentes versions, l’agenda théâtral proposé cette année ne vise qu’à indiquer aux professeurs, le cas échéant, les mises en scène des œuvres au programme visibles lors de la saison 2019-2020 dans quelques-uns des principaux théâtres français, afin de pouvoir le plus tôt possible prévoir d’y emmener leurs élèves.

Tandis que l’absence d’objets spécifiques pour la classe de 2de permettra à chaque professeur de choisir, conformément aux orientations officielles, les spectacles les plus pertinents au vu de sa progression, le retour des textes au programme à la rentrée en classe de 1re oriente au contraire vers certains théâtres précis et certaines productions. Pour autant, les « parcours » accompagnant chaque texte élargiront les possibilités, permettant à une sortie théâtrale organisée d’être reliée à une œuvre relevant des programmes.

Pour les œuvres du XVIIe siècle, le nouveau programme est dominé par les figures de Racine et de Molière : ils seront logiquement (et comme chaque année) représentés sur les planches un peu partout dans l’Hexagone, avec également de nombreux spectacles (comédies ou tragédies) susceptibles d’enrichir les parcours proposés : « passion et tragédie » ou « comédie et satire ».

L’école des femmes, tout d’abord, au programme de la voie technologique, est jouée dans une mise en scène de Gilles Droulez dans la moitié sud de la France au cours de l’année 2019-2020, et jusqu’à la Réunion. La comédie sera aussi représentée (surtout en Île-de-France), dans une mise en scène de Nicolas Rigas (durant l’été 2019, puis à partir de janvier 2020). À souligner, enfin, l’initiative du théâtre de l’Odéon : la possibilité de consulter en streaming et en intégralité jusqu’en janvier 2020 la mise en scène de Stéphane Braunschweig pour le Théâtre de l’Odéon.

À côté de la pièce au programme, les occasions ne manquent pas de retrouver Molière à l’affiche, pratiquement partout : Les Fourberies de Scapin, dans une mise en scène de Denis Podalydès à la Comédie Française ou, au Théâtre Marigny, Le Malade imaginaire, dans une mise en scène Claude Stratz avec Guillaume Gallienne (octobre 2019 à Marseille, avril-mai 2020 à Paris). Nous retrouverons aussi les reprises du Misanthrope mis en scène par Alain Françon, à Paris et Strasbourg à l’automne 2019, Le bourgeois gentilhomme de Valérie Lesort et Christian Hecq (Comédie française, automne 2020) ou encore Georges Dandin, monté par Jean-Pierre Vincent, également en tournée durant l’année.

Du côté de la tragédie, et pour les séries générales, Phèdre est aussi à l’honneur avec deux versions étincelantes pour les lycéens des régions parisiennes et lyonnaises : ces derniers pourront voir dès la rentrée la version mise en scène par Christian Schiaretti pour le TNP de Villeurbanne (fin novembre 2019), une mouture qui confronte les versions de Garnier et de Racine. Quant à la mise en scène de Brigitte Jaques-Wajeman, elle sera au Théâtre des Abbesses à Paris en janvier 2020. On n’oubliera pas la version à Neuilly-sur-Seine de Laurent Domingos (mars 2020), ou l’original one man show de Romain Daroles intitulé Phèdre ! dans lequel le metteur en scène François Gremaud fait le pari de partager non sans humour sa passion pour la célèbre tragédie de Racine (en tournée à peu près dans toute la France en 2019-2020). Là encore, les occasions d’illustrer le parcours « tragédie et passion » ne manquent pas avec un Bajazet mis en scène par Eric Ruf (Comédie Française, mai-juin 2020), ou encore les dernières dates de tournée de la Bérénice de Célie Pauthe, parmi tant d’autres possibilités.

Le mariage de Figaro, chef-d’œuvre de Beaumarchais, au programme pour toutes les classes de 1re, ne faisait semble-t-il pas l’objet d’une nouvelle production en 2019-2020, ayant été montré pour la dernière fois il y a un an à peine, et ayant largement tourné. Il est néanmoins possible que des reprises soient proposées au cours de l’année. Il en va de même pour Oh les beaux jours, relativement absent des scènes, hormis la version proposée par Dominique Lamour à Marseille (9 au 11 janvier 2020), un projet de création en Normandie pour 2019-2020 du théâtre de la Rampe (à confirmer : mise en scène de Mathilde Heizmann) et une reprise belge, au Théâtre des Martyrs de Bruxelles, de la mise en scène de Michaël Delaunoy (janvier 2020 également).

En revanche, les deux parcours accompagnant ces textes (« comédie du valet » et « un théâtre de la condition humaine ») trouveront largement au cours de la saison des spectacles permettant de prolonger, d’enrichir et de croiser sans cesse la réflexion conduite sur le corpus principal. Il suffira alors à l’enseignant de consulter le programme du ou des théâtres les plus proches pour trouver un complément possible à la progression entamée au long de l’année. En effet, l’importance du théâtre comme relevant du domaine du spectacle est souvent réitérée par les instructions officielles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez aussi

04.12.2019

Le nouveau programme de 2de propose un objet d’étude intitulé « Roman et récit du XVIIe au XXIe siècle », dans lequel s’inscrit l’étude d’autobiographies. En 3e, les élèves ont déjà étudié des […]

Lire la suite
https://www.2bcompany.ch/
22.11.2019

François Gremaud est un comédien et metteur en scène suisse. C’est à juste titre qu’il a reçu, il y a quelques mois, le Prix suisse théâtre 2019. Que ce soit […]

Lire la suite
20.09.2019

            C’est en cette rentrée 2019 que les nouveaux programmes de français sont mis en œuvre dans les classes de Première et de Seconde. Les anciens programmes inscrivaient l’objet d’étude […]

Lire la suite